Te souviens-tu du tablier de ta grand-mère ?

 

Le principal usage du tablier de Grand’mère était de protéger la robe en dessous, mais en plus de cela, il servait de gant pour retirer une poêle brûlante du fourneau; il était merveilleux pour essuyer les larmes des enfants, et à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses salies.

   
Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les œufs,
 les poussins à réanimer, et parfois les œufs fêlés qui finissaient dans le fourneau.


Quand des visiteurs arrivaient, le tablier servait d'abri à des enfants timides; et quand le temps était frais,
 Grand’mère s'en emmitouflait les bras.

 
 Ce bon vieux tablier faisait office de soufflet, agité au dessus du feu de bois. C'est lui qui transbahutait les pommes de terre et le bois sec jusque dans la cuisine.

 

Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes.


Après que les petits pois aient été récoltés venait le tour des choux.

 
En fin de saison il était utilisé pour ramasser les pommes tombées de l'arbre.

 
Quand des visiteurs arrivaient de façon impromptue, c'était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire la poussière. 

 
A l'heure de servir le repas, Grand’mère allait sur le perron agiter son tablier, et les hommes au champ savaient aussitôt qu'ils devaient passer à table.

 
Grand’mère l'utilisait aussi pour poser la tarte aux pommes à peine sortie du four sur le rebord de la fenêtre pour qu'elle refroidisse, tandis que, de nos jours, sa petite fille la pose là pour décongeler.


Il faudra de bien longues années avant que quelqu'un invente quelque objet qui puisse remplacer ce bon vieux tablier qui servait à tant de choses. 


Peu importe les pays, peu importe les langues, les grands-mères savent adoucir les petits malheurs des enfants. Ancêtre des kleenex et lotus, Les jeunes vont apprendre quelque chose, les moins jeunes auront un souvenir ému.

 

 

Antoine de Saint-Exupéry

"Une civilisation est un héritage de croyances, de coutumes et de connaissances lentement acquises au cours de siècles, difficiles parfois à identifier par la logique, mais qui se justifient d'elles-mêmes, puisqu'elles ouvrent à l'homme son étendue intérieure."

 

A. de Saint-Exupéry

 

 

Réflexion

"Quel contentement me serait-ce d'ouir quelqu'un qui me récitât les moeurs, le visage, la contenance, les plus communes paroles et les fortunes de mes ancêtres. Combien j'y serais attentif ! Vraiment cela partirait d'une mauvaise nature d'avoir à mépris les portraits de nos prédécesseurs."

Montaigne

Ses ancêtres, on les voudrait mystérieux, féériques, poètes, illustres, merveilleux, grandioses…Dignes de soi, en somme. Mais, tels que nous les découvrons, humbles servantes, ou fils de roi, ils sont une part de nous-mêmes et méritent donc la plus vive attention.

 Débuter l’étude généalogique de sa famille, c’est un peu comme écrire ses mémoires : on n’a jamais réellement fini, il restera toujours une branche inexplorée, une date à rechercher et vous ne réussirez jamais à consulter toutes les archives.

 Mais un généalogiste est un peu comme un collectionneur, son plaisir se situe plus dans la recherche que dans la contemplation béate du travail accompli.

 L’avantage, c’est que le plaisir est toujours renouvelé !

 Pourquoi ne profiteriez-vous pas, vous aussi, de votre temps libre pour découvrir la généalogie ?

Généalogie

Pourquoi faire sa généalogie ?

Etablir sa généalogie, ce n'est pas seulement une énumération de personnes avec les dates de leur naissance, mariage(s), et décès.

C'est aussi être curieux de leur histoire (parfois au sein de la grande Histoire), de l'histoire de leur famille, des personnes qu'ils côtoyaient, des événements qui sillonnaient leur vie, de leur métier, des lieux où ils vivaient.

Redonner vie à toutes ces personnes, souvent inconnues, qui se côtoyèrent aux siècles passés, représente un travail de mémoire. Un tel héritage pourra ainsi être transmis à nos descendants, et partagé avec vos proches.

Se plonger dans le passé, s'imprégner des us et coutumes, des modes de vie, c'est souvent enrichir notre vie quotidienne et aussi ouvrir une fenêtre pour regarder le présent et nous tourner vers l'avenir.

Connaître sa généalogie peut apporter de belles rencontres, et favoriser une réelle communication avec notre entourage et nos connaissances.

 

Nous vous guiderons dans vos recherches, dans la lecture de documents anciens. 

La généalogie demande patience, persévérance, motivation, ordre, méthode et organisation.

Ne l’oubliez jamais. Il vaut mieux toujours voir le verre à moitié plein que le verre à moitié vide : vous ne trouverez pas ce que vous cherchez, vous passez plusieurs jours, plusieurs semaines voire des mois entiers à dépouiller des documents en vain. Dites-vous qu’au moins vous êtes sûr qu’ils ne sont pas là.

Certains généalogistes peuvent même mettre jusqu’à quatre ans pour chercher LE mariage qui les intéresse. Dites-vous que vos ancêtres ne vont définitivement plus bouger, vous les trouverez bien un jour, forcément.


Patience ! Persévérance ! Motivation ! Ordre ! Méthode ! Organisation ! Vous avez tout cela ? Vous êtes prêt !