Les armoiries de Beynes

 

Les armes de Beynes se blasonnent ainsi : d’azur au chêne d’or, chapé, chargé à dextre de sable aux trois fasces d’or dentelées par le bas, et à senestre de gueules au lion d’argent.

Il représente, les armes du Duc de Brissac, propriétaire des terres de Beynes et les armes des seigneurs de Montfort L’Amaury (au XIIIe siècle).

En pointe le chêne, qui concrétise la forêt.

La couronne, est le symbole que portaient les déesses grecques tutélaires des cités et que les villes ont adopté depuis l’Empire.

Les gerbes de blé rappellent la principale culture locale.

 

 Le 17 novembre 1966, sur proposition de monsieur le Maire, Roger Delamarre, et après en avoir délibéré, le Conseil Municipal à l’unanimité,

Considérant le développement démographique et l’expansion de la commune de Beynes,

Considérant sa situation géographique en Ile-de-France à proximité de Paris,

Considérant les vestiges et constructions à caractères médiéval existants au sein même de la localité (château, église, chapelle),

Considérant que ces constructions anciennes, sont en dépendance directe de la vassalité de Beynes dans le duché de Montfort,

Demande que soit étudié et créé par les services hautement compétents, un écusson représentant les armoiries de la ville, engage la dépense correspondant aux frais d’études y relatifs.

 

Le 8 février 1968, le Conseil Municipal donne un avis favorable au projet d’armoiries de Beynes présenté par Mme Mireille Louis, artiste héraldiste.