Le château médiéval de Beynes

La ville de Beynes, possède un trésor architectural méconnu : son château médiéval. Depuis le XIIe siècle, il a appartenu à de grandes familles proches du pouvoir royal, des Estouteville aux Pontchartrain en passant par Anne de Pisseleu et Diane de Poitiers, la propriétaire la plus célèbre.

 

En 1732, commence la lente agonie du château. Il est vendu comme carrière de pierres puis tombe dans l’oubli jusqu’au milieu du XXe siècle où un passionné, monsieur Legoy, le rachète et entreprend de le redécouvrir avec une armée de jeunes bénévoles. En 1967, la commune de Beynes s’en porte acquéreur. 

Le chateau médiéval de Beynes (2011 à 2014)

Photos de 2011 à 2015

Les casemates (photos de 2011 à 2015)

Restauration du ravelin en 2015

La passerelle 30 septembre 2015

Création : SADY (Service archéologique départemantal des Yvelines - Les pavillons de Philibert Delorme au XVIe siècle



Beynes (Yvelines), Entrée est du château : rapport de diagnostic

L'étude documentaire menée sur le château de Beynes aura permis de rassembler les études existantes, et de rendre compte de l'histoire du bourg et surtout de l'édifice militaire et résidentiel objet d'un futur aménagement. S'il ne s'agit pas ici que d'une synthèse dans la mesure où deux études ont déjà été réalisées dans le cadre des travaux à venir (cf. Corvisier et Cléris), celle-ci rend compte de la forte probabilité à rencontrer des vestiges archéologiques sur des emplacements clés de l'opération de restauration et de mise en valeur, principalement au niveau des entrées est et ouest de la future passerelle. Une opération de terrain a été réalisée suite à cette étude d'archives. Le diagnostic archéologique a été mené entre le château et son accès à l'est. Cette opération a révélé des structures bâties : un mur et deux tours semi-circulaires. Il s'agit de constructions liées aux douves et au château, remontant au XIIIe-XIVe siècle. On sait que la Mauldre circulait le long de cet ensemble mis au jour. L'emprise réduite de l'opération archéologique a permis d'étayer les hypothèses relatives à l'aménagement de l'espace autour du château sans toutefois y apporter de conclusions définitives.

 

Decock Ludovic