La prise aux anglais

En 1435, les anglais continuent de ravager la région. Ils s’emparent en particulier du château de Maule. Mais, contrairement à ce qui semble s’être produit l’année précédente, ils sont vaincus à Beynes. Le village est en effet défendu avec succès par Guillaume de l’Estandart, gendre du seigneur du lieu. Dunois, ancien compagnon d’armes de jeanne d’Arc, aidé par la garnison de Beynes, vient alors lui prêter main forte. Il attaque les anglais près de la ferme de Carcassonne et les met en déroute. Le lieu de la bataille porte aujourd’hui le nom de « prise aux anglais »


Le puits de la Couperie

C'est un puits isolé dans la forêt, au sud du hameau de la Couperie. Sa partie supérieure est recouverte d’une dalle de calcaire large de 60 cm et épaisse de 23 cm sa longueur n’a pu être observée dans sa totalité. Son diamètre fait environ 1,15 m et sa profondeur atteint les 10 m. Sa présence, isolée, est peut-être à mettre en relation avec le hameau de la Couperie, attesté au XIIe siècle. En effet il est possible qu’il soit lié à un habitat disparu du hameau qui aurait été rogné lors de l’aménagement de la forêt de Beynes pour les chasses de François Ier.